Je vote POUR une justice climatique

Je vote POUR une justice climatique

Rédigé le 15/05/2019
Léopold


Par Léopold Bellemans, Member of the Board of Directors of CIVIX asbl

Quelles actions politiques voudrais-tu voir opérer au niveau européen ?

Les élections européennes profilant à l’horizon, c’est tout naturellement qu’on se met à penser les politiques que nous serions nous-mêmes prêts à mettre en place si nous étions élus.

Au titre d’objectif premier, et s’il m’était alors permis de mettre en place des mesures qui me sembleraient adéquates à la société européenne, je privilégierais les thématiques de l’environnement, de l’immigration, mais aussi celles de l’agriculture et du commerce alimentaire.

Si ces réponses paraitront similaires à de nombreuses autres, c’est bien la preuve qu’il nous faut agir pour une justice climatique. Les rapports de nombreux scientifiques ne cessent de prédire les conséquences désastreuses qu’ont nos activités sur terre. Il est plus que temps de transformer notre manière de vivre, pour la mettre en concordance avec ce que l’environnement peut nous donner.

Pour ce qui concerne l’agriculture et le domaine alimentaire, cette thématique est fortement liée à la première, et c’est pourquoi il me semblait logique de faire valoir des politiques de productions agricoles et alimentaires plus vertes, respectueuses de l’environnement et des animaux.

Finissant par l’immigration, il faut prendre des mesures à la hauteur des droits fondamentaux que l’on fait prévaloir à tout prix. Le droit de tout un chacun de vivre sur terre et de disposer d’une situation stable ne doivent être reclus au sein de quelques frontières. Mettons en œuvre des moyens proportionnés pour trouver des solutions durables en la matière.



« Contre » quoi voterais-tu ?

Je me ferai plus bref ici, répondant simplement qu’il faut selon moi combattre toute action qui irait à l’encontre d’une politique socio-économique favorable au développement des conditions de vie des citoyens européens mais aussi non-européens. Il faut porter attention aux montées en puissance d’idéologies extrêmes qui ne prennent en compte qu’un versant de la pièce et qui, oubliant de la retourner, font une impasse sur de nombreuses conséquences qu’auraient l’adoption d’actions démesurées.

 

Quelles est l’action la plus urgente à mener, selon toi, au niveau européen ?

Je dirais que, parmi tant de politiques qu’il conviendrait de mettre en place, il serait frustrant de ne devoir se limiter qu’à une seule d’entre elles. Me prêtant au jeu, si on peut l’appeler ainsi, je choisirais avant tout de mettre en place des actions concrètes qui permettraient de limiter l’incidence néfaste qu’ont nos habitudes sociétales sur l’environnement et sur les espèces animales. Notre liberté s’arrête là où commence celle des autres, ceci ne vaut pas qu’entre humains, bien au contraire, prenons la peine et le temps de considérer tout un chacun.