Je vote POUR ! Approche intégrée, dialogue et transparence !

Je vote POUR ! Approche intégrée, dialogue et transparence !

Rédigé le 09/03/2019
Sandra


Sandra habite Bruxelles, elle a 37 ans, deux enfants et elle travaille. Pour la prochaine législature communale, elle souhaite une approche multisectorielle des projets de politiques locales et davantage de contacts entre élus, citoyens et fonctionnaires.

Quelles mesures politiques voudrais-tu voir appliquer au niveau local ?

Ce n’est pas une mesure en particulier que je recommanderais mais plutôt une façon de travailler. Il faudrait changer les manières de penser, que l’on ne soit plus dans des politiques sectorielles mais que l’on soit dans une vision intégrée. Quand on parle de logement, on pourrait également parler d’inclusion sociale, d’environnement, de mobilité, de citoyenneté. Ce n’est pas encore le cas et c’est vraiment dommage de compartimenter les projets. A chaque problème, on peut trouver des solutions à plusieurs facettes. Si on arrive à intégrer plusieurs dimensions dans un projet, on ira plus loin.

Contre quoi voterais-tu ?

Ce qui me heurte le plus quand je vois les tracts électoraux ce sont les slogans du type «  Gardons le bien –être entre nous ! »  La politique sécuritaire est une tendance qui m’horripile. J’attends autre chose de la politique que la préservation du confort !  Les mouvements dont l’objectif est de protéger les bénéfices de certains, ce n’est pas ça que je souhaite. C’est l’intérêt général qui doit primer.

Que pourrait-on faire pour que les citoyens s’intéressent à la politique et les élus aux citoyens ?

C’est une excellente question ! Je travaille sur un projet de recherche qui s’intéresse aux collaborations entre les citoyens, les administrations locales et les élus. Les premières actions que l’on a organisées dans cinq communes différentes, ce sont des visites pour que citoyens, fonctionnaires et responsables politiques se rencontrent. On a mis en place des visites des communes et de projets citoyens. Il y a avait des animations pour faire connaissance, pour parler du vécu des collaborations. C’était très chouette car les citoyens ne savent pas comment ça fonctionne, la politique locale. Ouvrir les portes, mieux se connaître et se rendre compte qu’il y a des êtres humains de chaque côté, c’est hyper important ! Il faut ouvrir les frontières, rendre les milieux plus poreux, rencontrer les gens pour mieux se comprendre.

Si nos élus montrent plus de transparence sur leur fonctionnement et sur les décisions prises, ce sera un bon signal envers les citoyens, suite à tous les scandales qu’on a connu.

Selon toi, qu’est-ce qui est le plus urgent au niveau local ?

L’aide sociale de manière générale, l’accès au logement, l’accueil des migrants, l’enseignement, ce sont des questions sur lesquelles on ne doit pas lésiner.